Qui doit entretenir la végétation des cours d'eau ?

L'absence d'entretien de la végétation des berges entraîne souvent la chute des arbres dans le cours d'eau créant des embâcles (accumulation plus ou moins importante de débris végétaux) obstruant l'écoulement et pouvant amplifier les phénomènes d'érosion et les débordements ponctuels en amont. Cet entretien doit être réalisé par les propriétaires riverains. Un entretien régulier se traduit par l'enlèvement des embâcles, débris et atterrissements, flottants ou non, par élagage ou recepage de la végétation des rives. Au-delà de l'enlèvement des embâcles, l'entretien concerne aussi la végétation des rives. Il est recommandé de supprimer les troncs et les branches menaçant de tomber dans la rivière, d'élaguer les branches basses qui retiennent les déchets, et de tailler les buissons qui envahissent le lit du cours d'eau.

Qu'est ce que la ripisylve ?

La végétation des bords de cours d'eau, appelée ripisylve se compose d'arbres et arbustes adaptés aux milieux humides : aulne, saule, frêne, noisetier, aubépine, sureau...

La ripisylve est le nom donné à la végétation qui se développe le long des berges des cours d'eau (en latin ripa = la rive et sylva = la forêt). C'est la zone de transition entre le milieu terrestre et le milieu aquatique.

Elle se compose de trois strates :

  • herbacée : principalement composée de graminées, fleurs, plantes annuelles, etc
  • arbustive : composée d'espèces telles que le sureau, noisetier, aubépine, etc
  • arborée : composée d'espèces telles que le frêne, aulne, certains saules, etc.

Sa largeur varie en fonction de l'entretien qui est fait. Au-delà de 20 mètres de largeur, on considère qu'il s'agit d'un boisement alluvial.

Quel rôle joue la ripisylve sur nos rivières ?

Elle joue un rôle important dans le fonctionnement de nos rivières :

  • stabilise les berges, par le système racinaire qui fixe le sol
  • peut ralentir ou limiter les crues, par ralentissement mécanique de la vitesse du courant et par infiltration
  • participe à améliorer la qualité de l'eau par l'ombrage qui limite le réchauffement de l'eau et le risque d'eutrophisation, par l'absorption et la filtration de polluants
  • diversifie les habitats écologiques : gîtes et sources de nourriture, lieu de reproduction pour de nombreuses espèces animales (oiseaux, chauves-souris, coléoptères, petits mammifères, insectes, etc.) et participe au maintien de la biodiversité
  • produit du bois de chauffage ou du bois d'oeuvre (menuiseries, caisses...)
  • diversifie nos paysages et favorise parfois la mise en place d'usages récréatifs (sentiers pédestres...).

 

Pour jouer pleinement ces rôles, la ripisylve doit être entretenue régulièrement et de manière adaptée.

 A retenir !

La présence de nombreuses espèces végétales différentes participe à améliorer la biodiversité.

Pourquoi entretenir la ripisylve ?

Même si la rivière est un milieu qui évolue naturellement, une ripisylve qui n'est pas entretenue se détériore progressivement.

L'absence d'entretien peut entraîner :

  •  la chute des arbres dans le cours d'eau créant des embâcles (accumulation plus ou moins importante de débris végétaux) obstruant l'écoulement et pouvant amplifier les phénomènes d'érosion et les débordements ponctuels en amont. Chaque année, avec les crues ou les coups de vents, de nombreux arbres se déracinent et tombent dans les rivières.
  •  la "fermeture" des ruisseaux par le développement anarchique de la ripisylve.

L'entretien régulier permet d'assurer l'écoulement naturel de l'eau et d'éviter le comblement du lit et l'obstruction des ouvrages (ponts, buses, passerelles...), de contribuer au maintien d'une qualité écologique du cours d'eau et ses abords (lit, berges) et à l'équilibre du milieu, et de favoriser des usages sur le cours d'eau.

A retenir !

L'entretien ne doit pas être systématique. Des secteurs ne présentant pas d'enjeux (pas de risques d'inondations, pas d'usages par l'homme, pas de risque de blocage d'embâcles dans des ponts, etc.) peuvent être entretenus plus légèrement.

En quoi consistent les travaux d'entretien ?

Les interventions sur la végétation doivent être sélectives pour ne pas perturber le fonctionnement du milieu et conserver le maximum de diversité :

  • débroussaillage ponctuel et localisé des buissons qui envahissent le lit
  • abattage sélectif des arbres dépérissants ou très penchés qui menacent de tomber dans la rivière
  • recépage pour alléger les arbres et éviter leur déracinement
  • élagage de branches très basses qui retiennent les déchets
  • l'enlèvement de certains embâcles, débris ou atterrissements qui gênent l'écoulement, provoquent des dégâts sur les ouvrages... Cependant, la présence d'embâcles peut être favorable à la biodiversité en apportant de la diversité d'habitats dans le cours d'eau. S'il n'y a pas de risque de créer des dérangements en amont ou en aval, leur retrait n'est pas forcément systématique.
  • Enlèvement d'espèces indésirables (peupliers, espèces invasives).

 

Attention !

L'utilisation de produits phytosanitaires est strictement interdite par la réglementation le long des berges.

 

 

Qui doit entretenir ?

Réglementairement, la loi impose aux propriétaires riverains d'un cours d'eau, l'entretien des berges (article L215-14 du code de l'environnement).

A retenir !

Cet entretien doit s'effectuer uniquement sur la végétation. Tout autre travaux qui impacterait le lit du cours d'eau doit faire l'objet d'une demande auprès des services de la Direction Départementale des Territoires (DDT) de votre département.

Quand intervenir ?

Il est préférable d'intervenir sur la végétation à la fin de l'été : de début septembre à fin mars.

La ripisylve étant un habitat important pour de nombreuses espèces, il convient de ne pas intervenir pendant les périodes de reproduction.

La période la plus favorable pour intervenir est entre septembre et mars.

 

Contact :

Antoine CHARRIER

Responsable du Pôle Actions territoriales et Animateur du SAGE du bassin de la Sèvre Nantaise

Etablissement Public Territorial du Bassin de la Sèvre Nantaise

Moulin de Nid d'Oie 10bis route de Nid d'Oie CS 49405
CLISSON Cedex

02.51.80.09.51

Envoyer un message