La réhabilitation du moulin de Nid d'Oie, siège et site-vitrine de l'EPTB Sèvre Nantaise

Le maître d'œuvre

En 2011, RHIZOME, le cabinet d'architectes situé à Rennes (35) est retenu suite à un appel d'offres. Il s'associe au cabinet Desmonts (économiste), Ouest Structures (bureau d'études Structure), Terragone (bureau d'étude VRD-paysage), et Icofluides (bureau d'études Energies).

Le CAUE de la Loire-Atlantique a travaillé sur le programme, document de base pour la réflexion du cabinet d'architectes afin d'établir le projet architectural répondant aux besoins de la structure. 

Le projet architectural

Insertion du projet sur une photo actuelle ©Rhizome

Une commission chargée de la préparation et du suivi du projet architectural est composée du Conseil Général de la Loire-Atlantique (élus et services culturels), de la Mairie de Clisson (élus et techniciens), du CAUE de la Loire-Atlantique, du président de l'Association de la Sèvre Nantaise ou son représentant, des services de l'Etat (DDTM de la Loire-Atlantique), de l'Architecte des Bâtiments de France, et de la paierie de la Vendée.

L'affectation nouvelle des bâtiments

La réhabilitation du moulin de Nid d'Oie (rive droite) aura pour vocation d'être un espace de travail et de recherche pour la structure. Le site de Nid d'Oie disposera de trois espaces ouverts occasionnellement au public : la découverte du moulin au rez-de-chaussée, le jardin pédagogique au pied du moulin et de l'ancienne cheminée, et les salles d'exposition et de réunion au 2ème étage directement accessibles depuis la voie routière.

Nid d'Oie devient ainsi un site-vitrine pour l'EPTB Sèvre Nantaise et un lieu de ressources concernant l'eau et les milieux aquatiques, et le patrimoine naturel et culturel du bassin versant.

Les principes architecturaux : conserver l'esprit du lieu et respecter l'environnement

La reconversion du site nécessite la création d'une extension contemporaine. Celle-ci sera construite sur pilotis, au-dessus de la cote des plus hautes eaux connues, entre le pont de Nid d'Oie et le moulin, libérant ainsi la vue sur la bâtisse ancienne. Elle sera munie d'un toit végétalisé et d'une façade vitrée sur la rivière avec un bardage en ganivelles de châtaigners.

L'espace de travail de l'EPTB Sèvre Nantaise occupera le 1er étage de la minoterie tout comme la plateforme de l'extension. Au 2ème étage -niveau d'accès du site par la route et le parvis-, une salle de réunion et un lieu d'exposition sont prévus. A cet étage, les visiteurs pourront apprécier la vue sur la charpente d'origine. Le rez-de-chaussée, situé en partie en zone inondable, sera seulement sécurisé, le plancher sera déposé, les fenêtres seront enlevées et les ouvertures munies de barreaux afin de rendre cet espace « transparent » pour la circulation de l'eau par temps de crues. Toutefois, le rez-de-chaussée sera équipé d'une passerelle pour faire découvrir l'équipement restant du moulin à farine : roue, système d'engrenages, élévateurs à godets, chambres à grains...

Aux différents niveaux de la minoterie, la majorité des vestiges de la minoterie sera conservée voire recyclée pour garder l'esprit du lieu.

Dans une logique de respect du développement durable, le site sera équipé d'une chaudière bois. Un jardin pédagogique composé d'essences locales typiques d'une ripisylve sera créé à l'emplacement d'un ancien hangar, au pied de l'ancienne cheminée.

Le site sera accessible aux personnes handicapées grâce à l'installation d'un ascenseur et de passerelles de circulation, entre l'extension contemporaine et le bâtiment de l'ancienne minoterie.

Document ci-dessous : Nid d'Oie, aujourd'hui et demain

Calendrier prévisionnel des travaux

  • Le permis de construire a été délivré par arrêté municipal le 19 mars 2013.
  • Début des travaux : janvier 2014
  • Réception des travaux : mars 2015

Des études et des inventaires avant les travaux

Afin de préparer la réhabilitation, des études préalables ont été nécessaires : étude amiante, plomb et parasitaires, étude des sols, étude acoustique…
Un inventaire des objets mobiliers et objets immobiliers par destination a été effectué par l'association Fil à plomb pour comprendre le fonctionnement passé de la minoterie et relever l'état actuel du site. Cet inventaire est complété par un relevé de géomètre, des éléments techniques restants de la minoterie : élévateurs à godets, chambres à grains et farine, trémies…

Levé des éléments techniques, vue longitudinale (©Onillon)

Un inventaire de chauve-souris et de loutre est réalisé par le Groupe Mammalogique Breton et un inventaire oiseaux nicheurs, odonates, rhopalocères et orthoptères est réalisé par la Ligue de Protection des Oiseaux.

Mise en mémoire de la minoterie et valorisation future du site

Mise en mémoire

Un peu d'histoire….

Les « moulins de Nydois » forment un site bipolaire mentionné dès 1216. Ce site a connu des activités artisanales typiques de la vallée de la Sèvre : le foulonnage et la meunerie. En 1785, le site en rive droite a accueilli sur une courte durée la manufacture d'indiennes, unique sur la Sèvre Nantaise. Durant les Guerres de Vendée, le logement des meuniers et les dépendances du moulin ont été incendiés.

Au XIXe siècle, Nid d'Oie a été simultanément ou successivement moulin à farine, à tan (activité rare à cette époque) et à papier. En 1898, Louis Branger, propriétaire unique, implante une véritable minoterie moderne en extension de la bâtisse originelle accueillant la roue. Une nouvelle roue, provenant de la Creuse est installée vers 1912. Aux dimensions exceptionnelles (7,50 m de diamètre et environ 3,20 m de large), elle est la plus grande roue conservée de la vallée. Des broyeurs-convertisseurs et claqueurs ont remplacé les paires de meules.

La minoterie Branger de Nidoits a fonctionné à l'énergie hydraulique puis à l'énergie de la vapeur (présence de la cheminée tronquée), au gaz pauvre et à l'électricité. En 1935, elle est à la 11e place des minoteries de Loire-Inférieure en termes de production. Roussel qui a racheté la minoterie familiale en 1967 arrête l'activité farinière en 1992. Le contingent et les machines de production ont été vendus. Depuis, le site n'a accueilli aucun usage.

 

Le témoignage des personnes qui ont connu le site en activité a été recueilli.

Découverte du moulin avec Louis Branger, descendant de Louis Branger minotier à Nid d'Oie et Gabriel Neau, meunier à Gervaux (2012)
Découverte du moulin avec Marcel Pasquier, travaillant à la Minoterie Roussel de Nid d'Oie

 

Consultez le dossier de presse ci-dessous.

Coût et partenariat

L'opération globale pour la réhabilitation de Nid d'Oie s'élève à 1,7 Millions d'euros environ (acquisition, travaux, maîtrise d'œuvre, études…). Le coût des travaux est de 1 285 646 € HT.

Les Départements de la Loire-Atlantique, du Maine-et-Loire, des Deux-Sèvres et de la Vendée financent l'opération en tant que membres statutaires du syndicat mixte de l'EPTB Sèvre Nantaise.

Pour les travaux de restauration et de réhabilitation sont également sollicitées des subventions auprès du Conseil Général de la Loire Atlantique (48 000 €), du Conseil Régional des Pays de la Loire, des fonds européens FEADER dans le cadre du programme LEADER du Pays du Vignoble Nantais, de la Fondation du Crédit Agricole,…

La Fondation du Patrimoine accorde son soutien au projet de réhabilitation de Nid d'Oie en participant à son financement par le biais de souscriptions. Reconnue d'utilité publique, elle peut recueillir des dons pour financer un projet dont la maîtrise d'ouvrage est assurée par une structure publique. Elle contribue également à mobiliser des mécènes en faveur du projet de réhabilitation. D'autres mécènes ont été sollicités pour soutenir le projet.

J-P Chavassieux, président de l'EPTB Sèvre Nantaise et G. Pompidou, délégué départemental Loire-Atlantique de la Fondation du Patrimoine signent la convention de partenariat, 13 février 2013
Partenaires de l'opération

 

Les travaux

Vous trouverez ci-dessous la liste des entreprises retenues pour les travaux :

  • Terrassement, VRD, gros œuvre, réhabilitation : SARL Maudet (Saint-Laurent-sur-Sèvre)
  • Ravalement, nettoyage des enduits : SARL Maudet (Saint-Laurent-sur-Sèvre)
  • Charpente et bardage bois : SARL Batibois (Maulévrier)
  • Traitement des bois : Rolland des Bois SARL M Rolland (La Baule)
  • Couverture, ardoise, sarking, bardage zinc : le Lorec (Marsac-sur-Don)
  • Etanchéités : Euro'étanche (Saint Lyphard)
  • Menuiseries extérieures : SARL Actiba (Saint-Hilaire-de-Loulay)
  • Charpente métallique, serrurerie : SARL BP Métal (Landivisiau)
  • Cloisons sèches, doublage, faux plafonds : SARL Acoustic ouest (La Haye Fouassière)
  • Menuiseries intérieures bois : SARL D. Lechat (Vallet)
  • Revêtement de sols, faïences : SARL Calandreau (Chantonnay)
  • Peintures : SARL Ringeard decoration (Cholet)
  • Ascenseur : Ascenseurs Altilift (La Mézière)
  • Plomberie, chauffage, ventilation : Pineau SARL (Cugand)
  • Electricité, courants forts et faibles : Pineau SARL (Cugand)
  • Aménagement naturels et paysagers : SAS Arbora (Torfou)

 

Contact :

Claudine BORREL

Chargée de mission patrimoine et coordinatrice pédagogique

Etablissement Public Territorial du Bassin de la Sèvre Nantaise

Moulin de Nid d'Oie 10bis route de Nid d'Oie CS 49405
44194 CLISSON Cedex

02.51.80.09.51

02.51.80.50.11

Envoyer un message