Le programme d'actions sur le bassin des Maines

Pour restaurer la bonne qualité de l’eau, une combinaison d’actions est nécessaire tant sur le plan de la reconquête de la qualité de l’eau que sur la restauration des milieux aquatiques. Un programme d'actions 2015-2019 est mis en oeuvre pour la restauration des milieux aquatiques pour un montant de 1,76 millions d'euros dont : 53% financés par l’agence de l’eau Loire-Bretagne, 24% financés par les maîtres d’ouvrages du contrat, 23% financés par la région Pays de la Loire dans le cadre du Contrat Régional de Bassin Versant. Un avenant à ce programme est en cours d'élaboration en 2017 afin d'intégrer un volet pollutions diffuses d'origines agricoles à mettre en oeuvre sur 2018-2019.

Le territoire concerné

Le bassin des Maines (cliquez pour agrandir)
Confluences Petite Maine et Grande Maine 

 

La Maine est un affluent en rive gauche de la Sèvre Nantaise qu’elle rejoint à Vertou. Elle s’écoule sur 68 kilomètres et prend sa source aux Herbiers à plus de 150 mètres d’altitude où elle porte le nom de Grande Maine. A Saint-Georges de Montaigu, la Grande Maine est rejointe par la Petite Maine (affluent rive gauche s’écoulant sur 32 kilomètres depuis sa source aux Essarts) formant ainsi la Maine. Le bassin versant de la Maine (y compris les bassins de la Grande et de la Petite Maine) draine 677 km2.

Un barrage, principalement pour l’alimentation en eau potable est présent sur la Grande Maine. Il s’agit du barrage de la Bultière.

La qualité des eaux de ce territoire est particulièrement dégradée. L’ensemble des causes de risque sont concernées : macropolluants, pesticides, hydrologie, morphologie… Les diverses activités actuelles ou passées sur ce territoire sont à l'origine de cette dégradation. Les différents acteurs ont pris conscience des enjeux et se mobilisent pour la reconquête de la qualité des milieux aquatiques.

 

Les objectifs et enjeux du programme

Les objectifs principaux de ce programme d'actions sont :

  • améliorer le fonctionnement général des cours d’eau pour leur redonner leur capacité d’auto-épuration,
  • rétablir le fonctionnement des ruisseaux et plus particulièrement les petits cours d’eau situés en tête de bassin,
  • restaurer la continuité écologique des cours d’eau pour permettre le transfert des sédiments et la migration des espèces,
  • intervenir en amont des obstacles à l’écoulement par des actions de diversification des habitats et des écoulements, actions de gestion des berges et de la végétation sur les rives (mise en défend des berges par la pose de clôtures et d’abreuvoirs, restauration de la végétation sur les rives, plantations, …),
  • créer des zones humides « tampons » visant à limiter les transferts de polluants vers les cours d’eau.

Les actions mises en oeuvre

Ouvrage des Tanneries 

 

Zone tampon à la Bultière

 

La programmation prévisionnelle inclut : 

  • la restauration de la continuité piscicole, sédimentaire et la renaturation sur plusieurs ouvrages situés sur les cours d’eau principaux, et la restauration du lit sur les zones amont de ces ouvrages : tels que la Trélitière, les Tanneries à Aigrefeuille-sur-Maine et Saint-Lumine, Moulin Gros, Saint-Nicolas, l’Aigault à Montaigu, Pont Boisseau, la Poitevinière, Maison de la rivière, la Limouzinière à Saint-Georges-de-Montaigu, et le pont-seuil de la Berthe Landière à Chauché,
  • la réalisation d’une étude de faisabilité pour la restauration écologique de l’ouvrage d’Ecomard à Remouillé,
  • la mise en défend des berges, par la pose de clôtures et d’abreuvoirs, accompagnée d’une restauration de la végétation sur le bassin de l’Osée et les affluents prioritaires en amont du barrage de la Bultière : le Grand Ry et le Longuenais,
  • la restauration du lit mineur de petits cours d’eau sur l’amont de la Bultière et l’Osée (au regard des résultats d’études préalables),
  • la création de zones humides « tampons » afin de capter les eaux de ruissellement et de répondre à l’amélioration de la qualité de l’eau du bassin de la Bultière, la Maine et l’Osée,
  • l’entretien de la végétation de bordure des cours d’eau.

Ces actions sont mises en oeuvre par différents partenaires (syndicat de rivières, département, commune, fédération de pêche). Ils assurent une partie du financement en complément des aides issues de la Région Pays de la Loire et de l'Agence de l'Eau Loire-Bretagne.

Des actions d’accompagnement portées par l'EPTB de la Sèvre Nantaise sont prévues :

  • coordination, suivi des travaux et animation auprès des différents partenaires,
  • panneaux d’information,
  • communication/concertation,
  • suivi et évaluation.

 

Restauration de la continuité écologique à Sacré Coeur

 

Le comité de pilotage

Comité de pilotage

Les partenaires du programme sont :

  • l’agence de l’eau Loire-Bretagne : partenaire technique et financier
  • Chavagnes-en-Paillers : maître d’ouvrage
  • le Département de la Vendée : maître d’ouvrage
  • l’Etablissement Public du Bassin de la Sèvre Nantaise : structure animatrice du contrat
  • la Fédération de pêche de la Loire-Atlantique : maître d’ouvrage
  • le Syndicat du Bassin des Maines Vendéennes : maître d’ouvrage
  • le Syndicat SEVRAVAL : maître d’ouvrage

 

 Ce programme est suivi par un COmité de PILotage (COPIL) au sein duquel figurent: 

  • les financeurs,
  • les maîtres d'ouvrage,
  • les services de l'Etat,
  • les collectivités locales,
  • divers partenaires,
  • des représentants de la Commission Locale de l'Eau.

 

Contact :

Yann BINAUT

Animateur de bassin versant Aval Sèvre / Maines

Etablissement Public Territorial du Bassin de la Sèvre Nantaise

Moulin de Nid d'Oie 10bis route de Nid d'Oie CS 49405
44194 CLISSON Cedex

02.51.80.09.51

02.51.80.50.11

Envoyer un message